Ne ratons pas le TRAM !

21, septembre 2021

Thématique Expressions : Transports

Nul besoin d’être un fin analyste pour découvrir l’imposture depuis des années de la politique des transports menée par la Métropole.

Dans la période de cogestion, elle relevait de petits arrangements au détriment de l’intérêt général, pour finir par un « constat d’échec » dixit Alain Anziani, en fait, pour céder la place à l’arrogance et au mépris vis-à-vis de tout projet alternatif. Il suffit pour s’en rendre compte de lire les articles de presse de ces vingt dernières années traitant de cette question. Un seul point de vue, un seul guide : la rentabilité.

 Le dernier schéma de mobilité présenté par la nouvelle majorité métropolitaine, ne déroge pas à la règle, pire ou au moment où il devient impératif de réduire la production de CO2, de développer le rail, cette option est abandonnée hormis le RER métropolitain toujours en gestation. Il n’aura aucun impact sur notre quadrant nord-ouest.

L’accroissement de la circulation entre la sortie 8 de la rocade et la RN1215 jusqu’à Lacanau est une certitude et rien n’est prévu si ce n’est l’idée saugrenue et dépassée d’un doublage partiel de celle-ci ajoutant encore bouchons et pollution. 

Les Communistes de Saint Médard et leurs élus n’ont jamais été dupes quant à l’absence de volonté de nos caciques métropolitains de prolonger le tram jusqu’à Saint Médard au vu des tergiversations constantes suscitées par le projet de Monsieur Mangon. 
Ce qui est frappant c’est la démarche de la métropole : il n’est jamais question de répondre aux besoins des usagers et donc de travailler sur le long terme et avec l’ensemble des collectivités du département mais d’imposer un point de vue strictement intra-muros. 

Les Saint Médardais ont-ils plébiscité le bus express ex BHNS ? On ne le sait pas.

Par contre la concertation sur la délégation de service public des transports dans notre commune laisse apparaitre que la ligne 3 répond bien à l’attente des habitants pour aller à Bordeaux. En fait le BHNS nous a été imposé pensant ôter à tout autre moyen moderne d’exister : il était présenté comme aussi performant que le tram et donc faisait doublon. 
Par contre le tram si on n’en croit les bilans de concertation reste une nécessité.

 Sur le tram deux visions s’opposent : celle de Monsieur Mangon et celle des Communistes et de leurs élus.

Dans le projet Mangon l’objectif est de faire venir le tram à n’importe quel prix au centre-ville pour permettre de développer des projets immobiliers autour de l’esplanade du carré des Jalles.

Dans le second cas, l’enjeu est de décongestionner le corridor Bordeaux- Lacanau par la mise en place d’un tram- train prolongeant la ligne D. Dans un premier temps de Cantinoles jusqu’à Picot pour ce qui relève du réseau métropolitain et de poursuivre jusqu’à Lacanau en desservant les communes du corridor ce qui relève du département, de la région et de l’Etat.
Une des particularités du Tram-train est de pouvoir amener les usagers sans changement jusqu’à Bordeaux car il permet d’assurer l’interconnexion entre deux réseaux.
De plus, et ce n’est pas rien, il consomme moins d’énergie qu’un TER car il est beaucoup plus léger. « En réutilisant les infrastructures existantes permettant de rentabiliser les investissements déjà engagés ou de valoriser des lignes ou emprises déshéritées » SNCF réseau poursuit « le tram-train s’impose comme une solution de mobilité accrue à coût maîtrisé. En répondant aux nouveaux besoins de déplacement dans une perspective durable il s’impose comme une offre innovante et respectueuse de l’environnement ».

Une toute autre visée que celle d’A. Anziani d’imposer, alors que cela ne relève pas de ses compétences, des cars express hors Métropole (Sud –ouest 14/09/2021).

Des projets de tram-train voient le jour dans plusieurs agglomérations françaises (Mulhouse, Lyon, Nantes et plus récemment Strasbourg). Portée pendant un temps par le maire de Lacanau, soutenue en la circonstance par les maires Mangon et Duprat (Sud –ouest 26 /06/2019), cette nouvelle offre de mobilité périurbaine n’a jamais été examinée ni débattue tant à la métropole qu’au département.

D’après le journal   20 minutes, seul le projet du tram vers Saint Médard en Jalles « respire encore » mais ses jours semblent compter.

Les campagnes des pro-tram, à laquelle les Communistes ont largement contribué, ont permis d’éviter l’étouffement.

 

La nouvelle municipalité, compte tenu des difficultés de circulation dans l’agglomération, et héritant des précédentes options, est amenée à reprendre sur de nouvelles bases l’épineux dossier des mobilités et donc logiquement le tram-train le long de la RN1215.

Cela ne peut se faire sans des coopérations avec les communes concernées, sachant que de par la loi climat les portes de la Métropole seront fermées à tout véhicule ne correspondant pas aux critères anti-pollution dès 2024.Les Saint Médardais les moins aisés vont être pénalisés comme les autres.
L’accompagnement individuel des familles va aggraver l’endettement de celles-ci et ne résoudra en rien leur problème pour se rendre au travail.
Pour les Communistes, ce n’est pas aux particuliers de pallier à l’absence de transports collectifs mais aux pouvoirs publics.

Pour ne pas aller dans le mur et répondre au défi écologique du réchauffement climatique, un grand chantier doit être entrepris dans le cadre de l’aménagement du territoire en matière de transport. Il doit impliquer toutes les collectivités territoriales sous l’égide de la Préfète, représentante de l’état, qui doit apporter sa contribution financière, sa garantie sur les emprunts à long terme qu’il faudra engager pour financer ces infrastructures comme cela semble-t-il doit se faire à plus grande échelle à Marseille.

0 commentaires

Les Élus

Nos dernières archives
 

Schéma des mobilités. Conseil municipal du 29 septembre 2021

Mr le Maire, mes chers collègues, Le schéma des mobilités de Bordeaux Métropole nous engage pour 10 ans.

Elections départementales 2021. Déclaration de l’entre deux tours.

Les communistes de L’Humain d’abord remercient les électeurs qui en votant pour cette liste se sont prononcés pour un projet ambitieux et d’avenir pour notre canton. 

Thèmatiques Expressions