Conseil Municipal – 7 avril 2021

9, avril 2021

Thématique : Conseil Municipal

Intervention de Francis ROYER, élu communiste, adjoint à la Santé et au Logement.

Mr le Maire, mes chers collègues,

L’accès de tous à des soins de qualité constitue une priorité de notre mandature.

La création du comité sanitaire dès le mois d’août et tout récemment la concrétisation du centre de vaccination intercommunal y participent.

Lorsque nous avons découvert les détails du programme du bâtiment Pierre Mendès France, nous avons jugé inutile la présence d’une salle du conseil de 250 m² qui n’aurait servi que 5 fois par an. Nous avons décidé d’y placer le Centre de Santé, qui lui fonctionnera tous les jours, pour soigner les habitants qui en ont besoin.

 Notre commune ainsi que les communes voisines qui manifestent leur intérêt à ce projet, disposeront avec cet équipement d’un outil pour conduire une politique locale de santé alliant le soin, la prévention et l’éducation. Nous allons au cours des prochains mois définir ensemble, avec la population et les professionnels de santé, les contours de cet établissement afin qu’il colle au mieux aux besoins des habitants de nos territoires.

Le montant de l’investissement est estimé à 800 000 €.

Ce projet, vous le savez, nous tient à cœur, et nous nous réjouissons de l’engagement sans faille de Mr le Maire.

 


 

Concernant le logement, l’objectif est de développer le parc social et le vivre-ensemble.

Je ne reviendrai pas sur notre action auprès des promoteurs immobiliers pour faire grandir la place du logement social dont Jean-Luc Trichard vous brossera probablement les grandes lignes.

 

 L’investissement de la commune en termes de logement concernera aussi la réhabilitation, la rénovation de petites propriétés communales pour y placer des logements d’urgence. Ces batiments sont jusqu’à présent soit murés soit inexploités ! Ceux-ci pourront accueillir des saint-médardaises et saint-médardais en grande précarité, particulièrement les victimes violence intrafamiliale. Notons qu’actuellement ces logements d’urgence sont malheureusement inexistants sur la commune.

Le montant de l’investissement est estimé à 222 000 €.

 


 

Quelques mots sur la politique générale qui découle de ce plan d’investissement.

Ce plan est, pour nous élus communistes, en quelque sorte une remise à niveau des services publics de notre commune.

Effectivement, après 6 années de mandature exercée par l’équipe municipale précédente, la ville de Saint-Médard en Jalles nous apparaît bien rabougrie.

  • Vous avez en effet, Mr Mangon, largement vendu une partie de notre patrimoine communal et, dans le cas de la maison Masseran, en dévoyant même l’utilité sociale de ses généreux donateurs.
    Vous avez livré la ville à l’appétit des promoteurs immobiliers sans grand soucis du bien-vivre de ses habitants et confié la réalisation de projets inutiles et dispendieux à des grandes firmes de BTP au détriment d’artisans locaux.
  • Certes vous pouvez, Mr Mangon, vous vanter d’avoir développé de nouveaux services (EPHAD et résidence Sénior à Picot , groupe scolaire confessionnel Emanuel d’Alzon) mais des services privés, exclusivement accessibles à la partie la plus aisée de notre population. Ce faisant vous avez affaibli nos services publics locaux.
Ainsi vous avez beau jeu de mettre en avant un bilan financier que vous jugez sain voire rutilant.
Mais votre tropisme libéral et comptable s’est fait sur le dos de la population, notamment la plus vulnérable, et sur le dos d’un personnel municipal compressé et sous-tension pendant tout votre mandat…

Alors oui, cette mandature est délibérément placée sous le signe de la responsabilité vis-à-vis de l’environnement et des générations futures.

Ce plan d’investissement sur 5 ans doit effectivement répondre à la nécessité de combattre le dérèglement climatique. La réduction des émissions de gaz à effet de serre est bien l’enjeu majeur et notre commune peut y contribuer à sa mesure.

  • Au-delà de la nécessaire rénovation thermique des bâtiments communaux, c’est bien dans la réduction volontariste du transport routier que notre action municipale doit s’engager. Nous devons, pour cela, « éduquer » la population à prendre les transports en commun.
 Cela passera par de nouveaux services au cours de ce mandat. J’évoque ici les navettes électriques pour se déplacer entre les quartiers, navettes qui sont très demandées par la population, notamment la plus âgée, mais je veux parler aussi la gratuité des transports, une proposition déjà adoptée par bien d’autres agglomérations avec succès

Enfin ce basculement écologique, à l’échelle de notre territoire, ne peut se concevoir sans exiger de la métropole que notre commune soit reliée au réseau de Tram de l’agglomération.

Vous le savez, nous, communistes, privilégions l’extension du Tram D le long de la RN1215 par un tram-train jusqu’à Picot, soit 6,5 km, tracé qui est à la fois le plus économique et celui qui permet d’atteindre les quartiers ouest de notre commune le plus rapidement. Cet axe ferroviaire ayant pour terminus Lacanau, est l’infrastructure indispensable pour l’aménagement futur de notre territoire et pour accompagner son développement urbain.

Or, nous sommes inquiets des déclarations des édiles métropolitains, qui dans le Sud-Ouest du 30 mars dernier, promettent de tout remettre à plat en matière de transports ! Dans le même article, il est pourtant constaté que la croissance démographique va se poursuivre dans ce quart nord-ouest de l’agglomération qui reste, et je rajouterai depuis des décennies, peu ou mal desservi… Que doit-on comprendre ?

 

De même sur le front de l’emploi, nous pouvons d’ores et déjà pendant cette mandature, créer des emplois non délocalisables au cœur de nos forêts.
  • La forêt est en effet une richesse inestimable et nous sommes le premier massif forestier de France. Le récent incendie de la forêt à Avensan, domaine au ¾ privé, a montré la nécessité de s’occuper de celle-ci.
    Il est possible au cours de ces 5 prochaines années de réfléchir sérieusement à une structure, conjuguant recherche et formation, qui vise la création de postes polyvalents en forêt. Le renouveau de la filière de la résine devra y avoir sa place.
    Il est donc , à notre sens, plus que nécessaire de se tourner vers notre écosystème forestier local et de pallier à la faiblesse de l’investissement dans l’aéronautique.

 

Voilà, face à cette nécessité d’un basculement écologique rapide, Saint-Médard en Jalles, peut être à l’avant-garde, et cette mandature, contrairement à la précédente, en portera j’en suis convaincu l’empreinte.

 

Je vous remercie.

0 commentaires

Les Élus

Nos dernières archives
 

L’Humain d’abord

Élections départementales des 20 et 27 juin 2021

Motion sur la déviation du Taillan-Médoc

Intervention de Francis ROYER. Adjoint à la Santé et au Logement à propos du dépôt d'une motion DG20_133 par la majorité municipale lors du Conseil Municipal de Saint-Médard en Jalles du 30 septembre 2020.

Thèmatiques Expressions