Brumes électriques

6, mars 2021

Thématique Expressions : Énergie

Il a fallu une vague de froid d’une durée de 4 jours pour que le Texas, un des états les plus riches des USA et un des mieux dotés sur le plan énergétique revienne en cette courte période à un âge de pierre, sans courant électrique, sans gaz, sans eau potable et bien souvent sans téléphone.
24 personnes en sont mortes dont 10 par hypothermie dans la très industrielle ville d’Houston. Les épargnés des coupes de courant, des délestages ont été « électrisés » par le montant de leur facture.
La loi de l’offre et de la demande, par l’adoption en 2002 d’un texte prônant la dérégulation totale du prix de l’électricité, a engendré une hausse vertigineuse du prix de celui-ci.

Plus la denrée est rare plus elle est chère !!!!
13000 euros pour quelques jours de consommation !!!

Le consommé malin ou écolo pendant les heures creuses vendu par les prestataires privés a vite montré ses limites. Dans la course à la compétitivité, les opérateurs ont plus que négligé les investissements de maintenance élémentaires. Faute d’antigel, le gaz de schiste destiné aux centrales a gelé, les éoliennes ont été bloquées par la neige et le gel.

Ceci n’est pas sans nous rappeler la situation du Médoc lors de la tempête de 1999 où l’absence d’investissements de la SEM ESG (Electricité Service Gironde et son actionnaire principal ELYO filiale de la Lyonnaise des Eaux, bien connu des écolos en particulier de Noel Mamère) contribua largement à l’anéantissement du réseau médocain d’électricité.

Résultat : les Médocains jusqu’à Saint Aubin de Médoc furent privés pendant plusieurs semaines d’électricité jusqu’à l’intervention d’EDF qui en devint propriétaire en 2000. Le comique de l’histoire était quand même, de voir certains maires réclamer à cor et à cri : « je veux l’électricité » alors qu’ils étaient responsables de la situation, EDF raccordant en priorité son réseau.

De même, le Texas ayant décentralisé à outrance les sources de production électrique a encouragé l’installation d’énergies renouvelables (près du quart de l’électricité texane). Il est devenu l’état le plus densément équipé en fermes éoliennes qui, à coup de subventions faramineuses, ont attiré les spéculateurs dans un marché dérégulé. Le système ainsi créé est complètement désolidarisé du réseau fédéral et durant la vague de froid intense il a rendu impossible tout transfert d’électricité venues d’autres régions des USA et a donc contribué au désastre.

C’est ce type de dérégulation, de dépeçage du service public de l’électricité qui est porté par le projet HERCULE concocté en catimini par le gouvernement et la commission européenne : faire éclater les activités d’EDF en 3 entités.

Chaque section serait livrée de façon spécifique aux marchés pour mettre la production d’électricité au service de la finance.
Faire croire aux usagers qu’ils vont être individuellement les grands gagnants de ce jeu de dupe est une fable. EDF pratique les tarifs les moins élevés en Europe et la péréquation tarifaire permet une égalité de prix pour tous les consommateurs quelle que soit leur localisation. Se laisser tenter par le chant des sirènes du projet Hercule serait grave de conséquences.

Le 8 janvier la France a évité le black-out, pourtant nous sommes loin d’avoir atteint les records de froid de 2012 et 2018. La consommation d’électricité est inférieure de 3% au standard de saison du fait de la crise sanitaire.

Une période de froid s’installerait dans notre pays nous serions au bord de l’implosion. Un degré de froid supplémentaire, c’est 2,4GW appelé sur le réseau électrique soit 2 tranches nucléaires ou 4 tranches thermiques. La politique qui a abouti et à la fermeture des tranches pilotables à la demande (charbon et fuel) nécessaire en secours de la production de pointe et à la fermeture récente des réacteurs nucléaires de Fessenheim n’est pas compensée par la mise en service de productions intermittentes (éolienne et solaire) limitée par une production aléatoire : L’hiver, la production photovoltaïque est 4 fois plus faible qu’en été et nulle aux heures de pointe. De plus, en période très froide, généralement anti cyclonique il y a absence de vent, l’éolien est en panne comme un voilier sans vent !

Dans de telles circonstances, promettre 100% de véhicules électriques en circulation dès 2040 nous laisse dubitatifs !
S’il y a une réelle volonté de relocaliser nombre de productions, de relancer une industrie forte dans notre pays, les besoins énergétiques vont augmenter considérablement. A cela s’ajoute l’urgence climatique, la nécessité de garantir à chacun notamment aux plus démunis, l’accès à l’électricité, alors notre mix nucléaire et énergies renouvelables répond à ces exigences.

Pour le PCF, il y a nécessité de construire un vrai projet qui parte des besoins des populations et qui aborde : notre souveraineté nationale et donc  notre indépendance énergétique, la sécurité d’approvisionnement, le renouvellement du parc nucléaire, le redressement du tissu industriel, le cout de l’énergie, la maitrise publique du secteur pour servir l’intérêt  général, les coopérations à engager en Europe et à l’international, la lutte contre le réchauffement climatique et les moyens dans la recherche et développement. Pour ce dernier point, les moyens doivent être conséquents afin d’avoir une politique de recherche qui prépare l’avenir, qui soit en mesure de briser les verrous technologiques qui permettront de faire évoluer le mix énergétique.

EDF est le modèle électrique français qui a fait ses preuves en termes de performance industrielle grâce à sa conception intégrée de la production, du transport, de la distribution et de la commercialisation. EDF doit retrouver un rôle central pour assurer les orientations énergétiques de notre pays dans le cadre de missions de service public.

En conséquence le PCF, ses élus s’opposent au démantèlement du groupe EDF et exige qu’un véritable débat démocratique soit organisé.

Voir le reportage du site Public Senat
https://www.publicsenat.fr/emission/les-matins-du-senat/projet-hercule-vers-un-demantelement-d-edf-186330

0 commentaires

Les Élus

Nos dernières archives
 

L’Humain d’abord

Élections départementales des 20 et 27 juin 2021

Conseil Municipal – 7 avril 2021

Intervention de Francis ROYER, élu communiste, adjoint à la Santé et au Logement.

Thèmatiques Expressions