Schéma des mobilités. Conseil municipal du 29 septembre 2021

17, octobre 2021

Thématique : Conseil Municipal
Francis ROYER

Francis ROYER

 

Mr le Maire, mes chers collègues,

Le schéma des mobilités de Bordeaux Métropole nous engage pour 10 ans.

Il met en avant les modes doux de déplacement, c’est-à-dire le vélo et la marche, répondant en cela aux attentes d’une partie de la population, plutôt jeune et très urbaine.

Ce schéma fait des Bus Express, nouveau nom des BHNS, le fer de lance de la politique des transports sur nos territoires. Pour notre commune de Saint-Médard en Jalles, cela concerne la ligne Bordeaux-Saint-Aubin du Médoc et le Technobus qui dessert deux zones importantes d’emploi : l’Aéroparc à Mérignac et Innocampus à Pessac. L’efficacité de ces transports en commun ne pourra être évaluée qu’une fois connue la part réellement en site propre de leur parcours. Le parcours du Technobus, sur une voie réservée, sans perturbation du flux routier est une option intéressante. Au contraire, un Bus Express, pour une faible part en site propre, donc en majeure partie englué dans les bouchons que nous connaissons aujourd’hui, n’apportera pas grand-chose à la situation actuelle et n’aura d’Express que son nom.

Mr Mangon, vous pouvez vous présenter comme le chantre du Tram, pourtant votre stratégie jusqu’au-boutiste de le faire arriver au centre-ville de notre commune à n’importe quel prix a échoué.
Pire, elle aura empêché l’émergence de solutions alternatives. Par ailleurs, jamais pris au sérieux par vos propres amis politiques, votre tracé maintenant est définitivement écarté par le nouveau schéma des mobilités de la métropole. Il faut dire qu’il souffrait de nombreux handicaps : comment en effet imaginer faire venir dans un  centre-ville déjà congestionné un nombre important de voitures dans le but d’accéder à une station de  TRAM ? L’arrivée d’un Tram en centre-ville ne fait-il également pas doublon avec le BHNS ? Saluons pourtant  la cohérence de votre vision de la ville : un TRAM en centre-ville assumé comme le moyen d’un développement de projets immobiliers de standing autour de l’esplanade du Carré des Jalles refaite à grands frais ! Votre  projet urbain a été rejeté lors des dernières élections municipales et le tracé de Tram que vous proposiez, couteux et inutile,  est désormais caduque.

 

Mais pourtant,  il manque toujours une voie à Saint-Médard en Jalles .
Plan Ligne LesparreSt-Symphorien1896

Plan Ligne LesparreSt-Symphorien1896

Ce que nos anciens ont réussi à faire, c’est-à-dire un tramway de Bordeaux jusqu’à Saint-Médard et un train reliant Bordeaux – Saint-Médard et Lacanau, nous ne serions plus en mesure de le réaliser ou pire  il ne serait plus nécessaire?
Et ceci, malgré l’augmentation constante de la population de toutes les communes de ce territoire : Saint-Aubin de Médoc, Saint-Médard en Jalles, Saint-Hélène, Castelnau du Médoc, Salaunes, Lacanau.

Oui, il manque une voie à Saint-Médard.


.

 Le seul BHNS entre Bordeaux et Saint-Aubin de Médoc, même avec son éventuelle extension vers les quartiers ouest de notre commune, ne suffira pas à absorber une part significative du flux croissant  d’automobiles qui tous les jours, matin et soir, traversent de part en part notre commune, qu’ils viennent du Médoc  ou qu’ils s’y rendent
  


L’urgence climatique exige, tout le mode l’a maintenant compris,  des mesures très fortes pour réduire la production de gaz à effet de serre responsables du réchauffement en cours de notre planète.

Le transport routier en est responsable pour une bonne moitié. Au moment où il devient donc impératif de développer le rail, cette option apparaît, à la lecture du schéma des mobilités,  inadaptée à nos territoires : le réseau de RER métropolitain en prévision ne nous concerne en effet malheureusement pas.

L’accroissement de la circulation entre la sortie 8 de la rocade et la RN1215 jusqu’à Lacanau est pourtant une certitude et rien n’est prévu, si ce n’est  l’idée que nous jugeons dépassée et peu écologique, d’un doublage partiel de celle-ci.


Nous, communistes de Saint-Médard en Jalles, nous ne pouvons pas accepter que seule la rentabilité guide la politique des transports menée par la Métropole depuis des années. L’intérêt général doit revenir au centre des discussions.

C’est le cas avec le projet du Tram-train Bordeaux Lacanau que nous portons. Et contrairement à la plupart des forces politiques, nous n’avons pas varié de position sur ce sujet, que l’on fut dans la majorité ou dans l’opposition municipale.
Marie-Jo ConteCe projet majeur pour le bien-vivre des saint-médardais, nous le défendons avec force depuis presque 15 ans : avec nos précédents élus  à la  commune ou à la CUB (Line Péron et Marie-José Conte), pendant toutes les  élections locales (municipales, départementales ou législatives) et tous les samedis sur le marché à travers notre hebdomadaire l’Expression. Je tiens à votre disposition la totalité de nos publications sur ce sujet depuis 20 ans !

Je signale d’ailleurs que les dernières Expressions sur ce sujet sont accessibles sur son notre site pcfjallesmedoc.fr.

Oui, je prends le temps de rappeler ce travail de fond réalisé puisque ce projet alternatif, bien que recevant un accueil chaleureux de la population subit en même temps depuis longtemps de la part des élus ou du  mépris ou de l’indifférence car il est jugé par certains utopique !

Or, pas à pas, il avance : Mme Versepuy, maire du Taillan, s’est ralliée en février 2017 à l’extension du Tram D le long de la RN 1215 jusqu’au rond-point de la Boétie, suivie rapidement par Mr Mangon.
En juin 2019,Mr Mangon doit s’en souvenir, les maires des communes de Saint-Médard en Jalles,  Saint-Aubin -de Médoc, Castelnau de Médoc, Saint-Hélène et Lacanau ont soutenu ce projet de Tram-train de Bordeaux jusqu’à Lacanau-Océan, avec, certes,un tracé différent à l’intérieur de notre commune.

 L’enjeu est bien de décongestionner le corridor Bordeaux- Lacanau par la mise en place d’un tram- train prolongeant la ligne D, dans un premier temps de Cantinole jusqu’à Picot pour ce qui relève du réseau métropolitain et de poursuivre jusqu’à Lacanau en desservant les communes du corridor, ce qui relève du département, de la région et de l’Etat. Cette extension du tram D le long de la RN1215 offre beaucoup d’avantages : D’un mode tramway, avec des arrêts fréquents et une vitesse limitée,  entre Bordeaux et Eysines-Cantinoles, il passera à un mode train entre Cantinoles et Lacanau en desservant très rapidement les quartiers ouest de notre commune. Oui le Tram-train, par sa capacité à rouler sur les rails du train comme sur celles du tram est le moyen de transport idéal pour les sorties d’agglomération. De plus, et ce n’est pas rien, il consomme moins d’énergie qu’un TER car il est beaucoup plus léger. Son coût en est donc réduit.

 

D’ailleurs, plusieurs agglomérations françaises (Mulhouse, Lyon, Nantes ou  Strasbourg)  ne s’y sont pas trompées puisqu’elles ont récemment développé des lignes de tram-train reliant leur métropole à leur périphérie.

Les habitants des municipalités situées à l’ouest de notre commune sont également insatisfaits de l’offre de transport collectif qui leur est proposée. Ils aspirent à autre chose qu’à la relégation à laquelle va  les confronter l’application de la loi climat avec la mise en place de la Zone Faible Emission leur rendant inaccessible l’accès à la métropole.

Comme le dit Philippe Buisson, maire de Libourne, ils auront pour la plupart « ni le choix du véhicule, ni les moyens d’en changer, ni une alternative de mobilité » .

On parle de resserrer les liens avec les territoires périphériques : et bien maintenant faisons-le.

 

Je voudrais maintenant être un peu plus solennel : le temps n’est plus aux atermoiements, aux polémiques, aux manœuvres dilatoires mais à l’action conjuguée de chaque groupe au Conseil Municipal pour répondre réellement aux besoins de la population, à son exigence formulée lors des réunions de concertation, des pétitions ou des sondages.

Le schéma des mobilités métropolitain, présenté il y a une semaine, conserve la possibilité de l’extension de la ligne de Tram D. Cette extension ne doit être pas reportée une fois encore aux calendes grecques.

 

Par conséquent, nous souhaitons, que dans ce cadre, une étude soit lancée sans délai par la métropole pour la réalisation de la liaison entre Cantinoles et Picot le long de la RN1215 au moyen d’un Tram-Train.

Nous demandons à Mme la Préfète, représentante de l’Etat, d’organiser sous son égide, le grand chantier d’aménagement du territoire en matière de transport sur la zone allant du quadrant nord-ouest de l’agglomération jusqu’à l’océan. Il devra impliquer toutes les collectivités territoriales : la Métropole de Bordeaux, la communauté de commune la Médulienne, le département de la Gironde et la région Nouvelle-Aquitaine.

Nous organiserons un forum, si possible avant la fin de l’année, pour faire découvrir le tram-train à la population et aux responsables susceptibles d’être concernés par cette proposition, particulièrement ceux du corridor dépourvus de tout moyen de transport moderne, écologique et structurant.

 

En conclusion, je n’aurai qu’un seul souhait : que toutes les forces politiques, que tous leurs élus, que tous les réseaux militants et tous les habitants  s’associent enfin autour de ce projet essentiel pour le respect de notre environnement, pour le bien-vivre et pour le développement économique de notre territoire.

Je vous remercie de votre attention.  

0 commentaires

Les Élus

Nos dernières archives
 

L’activité physique pour tous

Vous le savez, l’équipe municipale souhaite s’investir dans une politique de santé de proximité pour ses habitants.

Ouverture des commerces le dimanche.

L’ouverture dérogatoire des moyennes et grandes surfaces 8 dimanches pour l’année 2022 ne nous parait pas souhaitable.

Thèmatiques Expressions